Des gâteaux et des hippies : Samaipata

C’est dans une vallée discrète de Bolivie que nous avons trouvé un petit coin de paradis pour hippies : Samaipata.

Le village est posé là, dans une vallée ensoleillée, près de la (plus ou moins) fameuse route du Che et à quelques pas du parc Amboro et ses fougères géantes. Des cascades, de la verdure, du soleil, des grands espaces, un endroit parfait quand on est un hippie, qu’on veut vivre de façon alternative ou fonder une communauté spirituelle.

A Samaipata on fait du yoga, on boit du café bio, on mange des fruits et légumes frais et puis on passe l’après midi dans un hamac avant d’aller écouter un copain jouer de la guitare au coin du feu de camp. Un esprit détente qui donne toujours envie de rester, d’où le surnom « Samaitrampa » (Trampa, ça veut dire piège en espagnol). Et ça n’a pas manqué, veni, vidi, resti, nous aussi on est restés plus longtemps que prévu, pris au piège de la détente.

Volontaires dans un café végétarien, on a appris à faire du pain, des empanadas et des dizaines de gâteaux, on a torréfié, moulu et servi des cafés, fait des jus de fruits tous plus délicieux les uns que les autres, et… chassé les mouches qui voulaient manger nos gâteaux !

Le café Tango ne serait pas ce qu’il est si Sol (la gérante) n’avait pas eu une vie aussi incroyable. Après avoir parcouru le monde, et notamment passé 2 ans en France (elle connait par coeur la Rue Ket‘, elle a vécu en autarcie dans la jungle pendant 15 ans. On a adoré écouter, fascinés, ses histoires de vie dans la forêt, d’animaux, et ses conseils d’utilisation des plantes. Elle a aussi désespérément essayer de nous enseigner les subtilités de la salsa, mais y a encore des progrès à faire… des grands progrès !

Enfin, Samaipata n’aurait pas été la même sans les personnes qui ont croisé notre chemin, Pauline et son tarot, Maximilien et Pierre avec leur pêche, leurs histoires, et leur passion pour la gastronomie, les enfants de Sol et leurs poux, Lune et Simon, le zoo, les copains du camping, les chiens qui nous adoptaient et ceux qui nous aboyaient dessus, les tiendas, les bars, le zoo, San Pedro, nos clients préférés, notre guide passionnée de fougères, Léonore l’aide cuisinière qui avait tant à nous enseigner, les moustiques, les chatons et Déborah…

 

Si vous êtes de passage à Samaipata, allez au café Tango, faites un abrazo à Sol pour nous, et prenez une empanada queso-pesto, une part de gâteau au maracuya et un moka !

 

Publicités

2 réflexions sur “Des gâteaux et des hippies : Samaipata

  1. Je vous adore tous les 2. Je bois vos photos et vos textes. S’il vous plaît, continuez longtemps à
    me faire voyager. je vous embrasse dans toutes les langues du Monde. Anne, une petite soeur de Pierre-Marie.

    Aimé par 1 personne

  2. ANNE VAN BUUREN
    décembre 7, 2017 à 10:45
    Je vous adore tous les 2. Je bois vos photos et vos textes. S’il vous plaît, continuez longtemps à
    me faire voyager. je vous embrasse dans toutes les langues du Monde. Anne, une petite soeur de Pierre-Marie.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s